Publié en juillet 2022 3 minutes de lecture
Jean-Baptiste Lacourte
Responsable Marketing Réseau
Sur le même sujet
Très Haut débit : Linkt s’implique en faveur de la connectivité des entreprises Lire la suite Icône flèche
Fibre : et si on préparait l’après-cuivre ? Lire la suite Icône flèche

Observatoire de l’ARCEP : Quels enseignements retenir ?

La France compte parmi les pays les plus connectés d’Europe. Avec des marchés particuliers (BtoC) et entreprises (BtoB) particulièrement dynamiques, une connectivité très haut débit qui se développe massivement et un environnement concurrentiel sain, la digitalisation avance à bon train. C’est ce que révèle l’édition 2022 de l’Observatoire des services de communications électroniques en France, publié par l’ARCEP.

 

Chaque année, l’ARCEP publie son Observatoire des services de communications électroniques en France. Disponible depuis le 7 juillet, l’édition 2022 dresse un état des lieux sans appel de l’état des communications électroniques dans notre pays. Parmi les enseignements clés, on retiendra la place croissante de la connectivité dans les entreprises, 97 % d’entre elles étant équipées à minima d’un ordinateur avec une connexion Internet.

 

L’ARCEP révèle ainsi dans son observatoire que le marché de détail des communications électroniques à destination de la clientèle non-résidentielle est estimé, pour l’année 2020, à 8,2 milliards d’euros de

chiffre d’affaires. Dans ce contexte, le nombre d’acteurs intervenant dans la fourniture d’une connectivité « B2B » progresse. Linkt, en tant qu’agrégateur d’infrastructures, compte parmi ces acteurs en tant qu’opérateur national spécialiste entreprises sans boucle locale en propre.

 

L’ARCEP revient par ailleurs sur les attentes spécifiques des entreprises en matière de connectivité. Garantie de débit, garantie de rétablissement, engagement de disponibilité et de qualité de service, les auteurs de l’Observatoire, rappellent les caractéristiques des offre de connectivité réservées aux entreprises : « En général, les offres entreprises font appel conjointement à des accès généralistes et à des accès qui leur sont spécifiques, dits accès de haute qualité, caractérisés par un débit garanti et une garantie de temps de rétablissement en cas d’incident (en général de 4h) ». Autant d’engagement tenus par Linkt dans la logique d’accompagnement des entreprises.

 

 

Une fibre optique qui gagne du terrain

 

L’autre enseignement clé de l’Observatoire de l’ARCEP, ce sont les progrès enregistrés par les accès haut et très haut débit. Les auteurs du rapport soulignent ainsi que « les accès sur support optique connaissent une croissance significative (passage de 165 000 à 260 000 sur la même période, soit une croissance annuelle de plus de 15 %), en particulier lors des deux dernières années ».

 

Comme un effet enfin tangible du Plan Très Haut débit initié depuis 2012, il apparaît, selon la dernière édition du rapport de l’ARCEP, que 8 accès internet très haut débit sur 10 sont désormais rattachés à la fibre optique de bout en bout.

 

On dénombre ainsi, 15,5 millions d’accès fibre en France au premier trimestre 2022. Ce chiffre représente en un an, 4 millions de nouveaux utilisateurs sur le territoire français. Au point que la connectivité en France a atteint d’une certaine façon un point de bascule.

 

En effet, depuis la fin de l’année 2021, le nombre d’abonnés à la fibre optique est supérieur au nombre d’abonnés internet à haut débit (12,3 millions ce trimestre), et à celui des abonnés internet sur réseau cuivre (13,6 millions).

Anecdotique pour les entreprises ? Pas vraiment lorsque l’on sait que depuis la crise sanitaire, une majorité d’entreprises sont confrontées à une appétence forte des collaborateurs pour un télétravail au moins partiel. Un exercice à distance dans des conditions optimales d’efficacité et de productivité rendu possible notamment par la fibre optique.

 

 Du côté de la mobilité…

 

Si les accès haut et très haut débit par la fibre se développent, les consommations de données sur les réseaux mobiles explosent elle aussi. Ainsi le rapport met en évidence qu’à 2,5 exaoctets consommés au premier trimestre 2022, le volume de données utilisées par les clients des opérateurs sur les réseaux mobiles enregistre une hausse de 26,1 % en un an !

 

La consommation de données réalisée à partir des cartes internet exclusives progresse parallèlement de 10,2 %, un rythme de croissance nettement inférieur à celui de l’ensemble des cartes SIM. Enfin, on compte en France 3 millions d’utilisateurs actifs en 5G, soit 4% des utilisateurs mobiles.

 

Un chiffre qui témoigne de la lente adoption de la connectivité 5G. Si le rapport de l’ARCEP s’intéresse assez peu dans l’ensemble aux besoins et attentes des entreprises, et offre une visibilité limitée sur ce marché, il n’en reste pas moins qu’il souligne « un renforcement des spécialistes du marché entreprises ». Marché que Linkt a à cœur d’accompagner depuis ses origines !

Une question ?

Nous vous rappelons

 

    ×

    Demandez conseil

    Nous vous rappelons

      ×

      Contactez-nous !

      Si vous êtes déjà client Linkt, rendez-vous directement sur votre espace client en cliquant ici

       

        ×