Publié en juillet 2020 2 minutes de lecture
Sylvain Bourlett
Ingénieur Avant-Vente
Sur le même sujet
Favoriser la croissance d’une entreprise grâce à la data science Lire la suite Icône flèche
Les télécoms, un incontournable de la transformation numérique Lire la suite Icône flèche

L’écologie et le numérique peuvent-ils être conciliés ?

La transition numérique et la transition écologique : même combat ?

Au fil des décennies, le progrès a permis d’évoluer, de moderniser notre société, de transformer nos habitudes, notre manière de vivre. Aujourd’hui, il prend la forme du numérique, qui fait d’ailleurs partie prenante de notre quotidien et cela ne risque pas de s’arrêter de sitôt. Il est également prouvé que le digital peut contribuer à la transition écologique. En fait, les deux sont liés et l’innovation numérique peut avoir des effets positifs sur l’environnement, l’écologie à condition toutefois que l’on réduise l’empreinte écologique des outils et services digitaux. Pour que ces deux transitions puissent être menées de front, elles doivent être conciliées, il faut les penser ensemble et non séparément.

Quand les outils digitaux aident à répondre aux défis du réchauffement climatique

Le numérique nous offre de très nombreuses possibilités. Il a transformé notre quotidien à bien des égards, tant dans notre manière de nous déplacer que de faire nos courses, nous informer ou nous divertir. Et à plus grande échelle, il modifie nos villes en les rendant plus « intelligentes » et par la même occasion, moins polluantes, moins consommatrices en énergie. C’est pourquoi, on considère que le digital peut accélérer la transition écologique. Grâce aux données collectées, à l’intelligence artificielle, il est possible de concevoir et mettre en place des projets respectueux de l’environnement. Ces données peuvent aussi servir à l’intérêt général. Par exemple, pour mieux comprendre le changement climatique, protéger les populations en cas de catastrophes et aussi, sensibiliser le public. De même, le digital peut aider à réduire la consommation d’énergie des bâtiments, à améliorer la gestion des déchets, à lutter contre la déforestation, à élaborer des politiques écologiques ….
Sans oublier que le développement du numérique favorise le télétravail et donc, permet de diminuer les émissions de carbone liées aux déplacements.

Un numérique plus responsable et respectueux de l’environnement, une nécessité

Si les effets positifs de la transition numérique sur la transition écologique sont bien réels, on ne peut pas nier qu’elle a également des conséquences négatives. Tous les outils et appareils digitaux, électroniques que nous utilisons créent des déchets, consomment de l’énergie et parfois, dans d’importantes proportions (les data centers par ex). Et c’est là tout le paradoxe : le numérique nous aide à faire des progrès en matière d’écologie mais, son empreinte carbone est élevée – notamment à cause de la quantité de ressources naturelles non-renouvelables nécessaires à la fabrication de certains équipements – et contribue à la dégradation de l’environnement. C’est pour cela qu’il doit devenir plus responsable, être moins polluant, ce qui tout à fait envisageable. Cela demande seulement des changements qui doivent être pris rapidement pour que ces deux transitions puissent continuer à se faire ensemble et de manière positive.

Une question ?

Nous vous rappelons

 

    ×

    Demandez conseil

    Nous vous rappelons

      ×