Publié en janvier 2021 2 minutes de lecture
Julien Joly
Responsable Marketing Offre
Sur le même sujet
Avec l’offloading, rendez votre réseau performant à tout moment Lire la suite Icône flèche
« Cloud Express  » : La qualité de service du VPN au profit du cloud public Lire la suite Icône flèche
?️ Vidéo expert : La visibilité applicative Lire la suite Icône flèche

SD-WAN : Des promesses à la réalité…

Une connectivité poussée à son paroxysme, des liens réconciliés, des flux optimisés, une transparence totale sur les activités réseau… Telles sont les principales promesses du SD-WAN. Mais quelles sont les contreparties réelles ? Décryptage avec Julien Joly, Responsable Marketing Offres et Produits pour Linkt.

 

Si l’on s’en réfère à la dernière édition du Gartner Magic Quadrant 2020, l’avenir sera au SD-WAN ou ne sera pas. Le célèbre institut prévoit ainsi qu’à l’horizon 2024, 60% des entreprises auront mis en œuvre le SD-WAN pour améliorer l’agilité et la prise en charge des applications cloud, contre environ 30% en 2020. « Le SD-WAN est une proposition formidable, observe Julien Joly, Responsable Marketing Offres et Produits pour Linkt, mais derrière des promesses séduisantes, il s’agit de tempérer l’enthousiasme et de se montrer pragmatique en s’interrogeant sur les bénéfices réels du SD-WAN pour l’entreprise ». Si le SD-WAN apparaît, a priori, comme la solution idéale pour sécuriser et fiabiliser la connectivité de l’entreprise, cumuler les débits émanant de différents types de liens ou encore assurer une gestion fine des flux en fonction de la criticité des usages pour garantir une expérience utilisateur optimale, d’autres réalités doivent être prises en compte…

 

Résoudre l’équation coût/complexité/bénéfice

« Si les atouts du SD-WAN sont nombreux, il est important avant de s’engager de bien connaître les contreparties pour les entreprises », précise Julien Joly. Parmi ces contreparties, il y a la complexité liée à la multitude de solutions SD-WAN aujourd’hui sur le marché qui correspond à autant de constructeurs qui possèdent chacun leurs spécificités, leurs talents. « Cette diversité nécessite une bonne connaissance de l’écosystème pour s’assurer de prendre les bons arbitrages car faire le choix du SD-WAN, c’est avant tout faire le choix d’un constructeur », continue Julien Joly. La question des coûts est également non négligeable car le SD-WAN implique d’investir dans des équipements spécifiques qu’il faut implanter, paramétrer et bien appréhender pour les exploiter au mieux. Il faudra également multiplier les accès auprès de différents opérateurs. Autant de réalités qui ont un impact non négligeable sur les budgets IT. Impact qu’il faut pouvoir justifier par des performances, une fiabilité et une expérience utilisateur quantifiable. « Selon l’organisation de l’entreprise, sa structure et les compétences de ses équipes SI, cela peut représenter un investissement considérable, surtout si depuis des années la gestion de la connectivité était opérée par un prestataire externe ». Rapatrier cette compétence en interne ou auprès d’un intégrateur spécialisé, afin d’assurer tout ou une partie de l’exploitation du réseau, est un choix stratégique et financier qu’il faut bien mesurer en amont.

 

Linkt : SD-WAN by design…

Alors pour ou contre le SD-WAN ? Loin de tout manichéisme, Julien Joly recommande avant tout le bon sens et distingue trois cas de figure. Pour les entreprises qui s’interrogent encore, il faut définir les fonctionnalités associées au SD-WAN qui leur semblent pertinentes. « A ces entreprises, intéressées par l’Offloading, la maîtrise de l’architecture cloud, la visualisation de l’activité applicative sur le réseau, ou l’agrégation de flux pour reconstruire du débit de liens, nous répondons que le MPLS a encore de belles choses à dire ». Aux entreprises qui sont déjà décidées, Linkt répond également présent. « L’ensemble de nos offres étant orientées B2B, avec l’accompagnement et l’offre de services adaptés aux besoins des entreprises, nous serons à leurs côtés pour leur assurer que leur SD-WAN s’appuie sur des liens robustes et fiables », précise Julien Joly.  Enfin, certaines entreprises ont une démarche qui consiste à centraliser le SD-WAN et le lien auprès d’un seul et unique opérateur. « Ce choix nous apparaît paradoxal, note Julien Joly, mais Linkt n’ayant pas fait le choix de se limiter à un seul constructeur, nous disposons d’un large éventail de partenariats avec des opérateurs, des constructeurs et des acteurs spécialisés pour répondre à cette attente spécifique ». Faire le choix de ne pas vous imposer un choix, c’est la posture de Linkt, acteur SD-WAN by design !

 

Une question ?

Nous vous rappelons

 

    ×

    Demandez conseil

    Nous vous rappelons

      ×