Publié en avril 2024 3 minutes de lecture
Barnabé Louvet
Chef d'équipe marketing
Sur le même sujet
Migration cloud : 5 questions essentielles pour la préparer (et la réussir !) Lire la suite Icône flèche
Les grands enjeux du cloud en Europe au cours des prochaines années Lire la suite Icône flèche
Digitalisation de la santé : l’impact des nouvelles solutions de télécoms Lire la suite Icône flèche

Prestataire cloud : des enjeux de conformité et de souveraineté à ne pas sous-estimer !

Dans un monde de plus en plus digitalisé, le choix d’un prestataire cloud s’impose comme un axe stratégique pour le développement d’une entreprise. Cependant, il ne s’agit pas seulement de performance et de coûts. Les enjeux de conformité et de souveraineté peuvent parfois être sous-estimés, mais ils jouent un rôle crucial dans la sélection d’un fournisseur de services cloud.

 

La Cloud a, plus que jamais, la cote ! Si l’on se réfère aux derniers chiffres publiés par le cabinet Gartner, les dépenses mondiales en services de cloud public devraient augmenter de 20,4 % pour atteindre 678,8 milliards de dollars en 2024, contre 563,6 milliards de dollars en 2023.

 

Un engouement qui ne se dément pas alors que le cloud apparaît comme le meilleur atout agilité/productivité des entreprises.

 

Mais, lorsqu’on aborde le choix d’un prestataire cloud, il est impératif de comprendre l’ensemble des implications de ce choix et les aspects techniques sont loin d’être les seuls à entrer en considération !

 

En effet, alors que les enjeux de confidentialité et de souveraineté des données progressent, les entreprises sont confrontées à une multitude de réglementations nationales et internationales liées à la protection des données et à la confidentialité.

 

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) en Europe, par exemple, impose des obligations strictes concernant la collecte, le traitement et le stockage des données personnelles. Les entreprises doivent également considérer les lois spécifiques à leur secteur d’activité. Une réalité particulièrement sensible pour les entreprises de santé, par exemple.

 

Souveraineté & conformité : la menace transatlantique ?

 

Le marché du Cloud est trusté par trois géants : Amazon Web Services (AWS), Google Cloud et Microsoft Azure.

 

Selon le dernier pointage du cabinet d’études Markess by Exægis, AWS conserve 45% du marché du Cloud en France.  En deuxième position, Azure de Microsoft avec 18% de parts de marché et Google Cloud : 8 %.

 

Leur point commun ? Tous sont originaires des États-Unis ! Bien que les fournisseurs cloud américains soient souvent vantés pour leurs innovations et leurs performances, leur proximité avec des lois telles que le Cloud Act soulève des préoccupations en matière de confidentialité des données.

 

Le Cloud Act autorise en effet les autorités américaines à accéder aux données stockées par des entreprises, même si ces données sont localisées en dehors des frontières américaines. Pour les entreprises soucieuses de la confidentialité et de la protection de leurs données, cette réalité peut vite virer au cauchemar car elle se résume d’une certaine façon à choisir entre performance, confidentialité, flexibilité et souveraineté.

 

SecNumCloud : l’alternative européenne pour la souveraineté des données

 

Comme une réponse à ces enjeux de confidentialité des données,  l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) a introduit le programme SecNumCloud.

 

Ce programme vise à garantir la souveraineté et la sécurité des données en certifiant des solutions cloud. Les entreprises peuvent ainsi opter pour des prestataires cloud labellisés SecNumCloud, offrant une alternative rassurante pour ceux qui cherchent à minimiser les risques liés à la souveraineté des données.

 

Cette initiative renforce la confiance des entreprises dans le stockage de leurs informations sensibles.

 

Choisir un prestataire cloud : pas si simple !

 

Le choix d’un prestataire cloud repose sur une approche méthodologique rigoureuse. Les performances techniques et les coûts ne sont finalement que la partie visible de l’iceberg.

 

Les politiques de sécurité, de conformité et de protection des données d’un prestataire doivent être scrutées de près.

 

Un audit approfondi de la conformité aux normes, la localisation précise des serveurs, les certifications de sécurité et les engagements contractuels doivent tous être pris en compte.

 

Il est essentiel que les entreprises définissent leurs propres exigences de conformité pour s’assurer que leur prestataire cloud respecte ces normes. Alors, et alors seulement, vous pourrez vous engager en toute confiance et bénéficier à plein, du potentiel du cloud pour votre entreprise !

 

 

Une question ?

Nous vous rappelons

 

    ×

    Demandez conseil

    Par téléphone au 09 78 38 00 01

    Si vous êtes déjà client Linkt, rendez-vous directement sur votre espace client en cliquant ici

      ×

      Contactez-nous !

      Par téléphone au 09 78 38 00 01

      Si vous êtes déjà client Linkt, rendez-vous directement sur votre espace client en cliquant ici

       

        ×

        CONTACTEZ-NOUS !

        Par téléphone au 09 78 38 00 01
        Si vous êtes déjà client Linkt, rendez-vous directement sur votre espace client en cliquant ici