#Blog

Nos avis d'experts

Publié en octobre 2018 - 3 minutes de lecture

Denis Tessier
chef de projet marketing

Il est temps de parler de qualité de service dans le Cloud

 

Les options d’interconnexion dépendent du niveau de performance et de la qualité de service souhaitées

« Nos différents magasins sont interconnectés à l’aide d’un réseau privé virtuel, ce qui nous permet de suivre chaque client, d’où qu’il vienne et où qu’il soit, d’une part; et de gérer les stocks en temps réel, d’autre part. Les magasins savent donc en permanence où se trouvent les montures dont ils ont besoinet peuvent rapidement les faire venir sur site si besoin » raconte Jérôme Lempereur, PDG de Lempereur Opticiens, enseigne spécialisée dans l’optique lunetterie. Celle-ci compte une dizaine de points de vente et une cinquantaine de collaborateurs interconnectés par Linkt.

 

A l’image de Lempereur Opticiens, les entreprises géographiquement éclatées doivent interconnecter leurs différents sites pour fonctionner de façon optimale. L’étude « WAN Economics: the business of disrupting your WAN », réalisée par Nemertes Research, un institut de recherche et de consulting, montre que 42% des entreprises sondées interconnectent leurs sites uniquement à l’aide d’un réseau privé d’opérateur basé sur le protocole MPLS (Multi Protocol Label Switching) ou la technologie Ethernet.

Ensuite, 37,6% utilisent une combinaison de réseau privé d’opérateur et d’accès à Internet. « Dans ce cas particulier, les entreprises utilisent Internet comme backup, en mettant en place un VPN (Réseau Privé Virtuel) au cas où le réseau privé venait à défaillir », explique John Burke, analyste principal chez Nemertes Research. Enfin, 20,3% des entreprises interconnectent leurs sites distants en n’utilisant qu’Internet.

MPLS et Ethernet plébiscités par les entreprises

A l’inverse d’Internet, les réseaux privés sécurisent les communications d’entreprise et offrent la possibilité de prioriser les flux les plus critiques. Ainsi, le MPLS et l’Ethernet (voire une combinaison des deux) sont aujourd’hui les techniques et technologies les plus utilisées pour interconnecter différents sites. Le MPLS permet aux entreprises d’appliquer différents niveaux de qualité de service à leurs applications et de prioriser, par exemple, les flux temps réel (voix, video, applications bancaires…). Généralement opérés par des fournisseurs de service, les réseaux MPLS sont indépendants des technologies de raccordement des différents sites de l’entreprise (xDSL, Ethernet, fibre optique, 3G/4G, hertzien…).

Un réseau privé Ethernet sert quant à lui à interconnecter deux sites (point à point), ou un site à plusieurs autres (point à multi point) et d’appliquer également de la qualité de service aux flux échangés. Si un opérateur déploie l’infrastructure Ethernet, c’est à l’entreprise d’en assurer ensuite la gestion. De plus, l’Ethernet est idéalement adapté pour relier entre-eux les sites les plus gourmands en bande passante.

Le MPLS reste le service le plus coûteux

D’un point de vue économique, l’institut Nemertes Research a comparé les offres tarifaires de services MPLS, Ethernet et Internet, des zones Amérique du Nord, Europe et Asie-Pacifique. Globalement, le MPLS reste le service le plus onéreux. Il est jusqu’à 6 fois plus cher qu’Internet ou l’Ethernet. L’Ethernet est quant à lui jusqu’à 5 fois plus cher qu’Internet tant que les débits restent inférieurs à 1Gbps. Pour des débit supérieurs, les tarifs d’Internet et d’Ethernet sont équivalents. Internet est aujourd’hui l’offre la plus accessible financièrement, mais n’offre aucune garantie de qualité de service et de temps de rétablissement, et aucune possibilité de priorisation des flux.

En France l’écart entre les tarifs des services MPLS et Internet est moindre car les prix de la connectivité sont moins élevés qu’aux Etats-Unis par exemple. Cependant, dans le cas d’entreprises françaises ayant des sites à l’international, les fournisseurs de service MPLS nouent des partenariats avec des opérateurs présents sur d’autres plaques géographiques, risquant alors de gonfler la facture.

Cloud et mobilité redéfinissent le périmètre de l’entreprise

Enfin, le MPLS a été créé il y a une vingtaine d’années, alors que les entreprises n’interconnectaient que sites distants et datacenters. Depuis les usages et les outils numériques se sont développés. Surtout, la généralisation de réseaux plus performants et publiquement accessibles (4G, Wifi), les collaborateurs équipés de terminaux mobiles et les logiciels dans le cloud (Saas) étendent le périmètre de l’entreprise. Il s’agit là aussi d’interconnecter ces extensions de façon sécurisée. Les réseaux privés virtuels (VPN) restent aujourd’hui la solution la plus adaptée à ces typologies.

Toutefois, avec ces nouveaux usages les performances des services d’interconnexion de sites existants atteignent leurs limites. La technologie Software Defined WAN (SD-WAN) devrait alors prendre le pas.

Les articles
les plus
consultés

+
arrow-bottom linkt

Il est temps de parler de qualité de service dans le Cloud

Pour leurs échanges électroniques, les entreprises s’appuient majoritairement sur des réseaux privés et dans certains cas sur Internet

+
arrow-bottom linkt

Tout savoir sur le VPN Ethernet Linkt

Au cœur de la transformation digitale des entreprises, le réseau prend une dimension de plus en plus importante.

+
arrow-bottom linkt

l’Extranet clients de Linkt

En tant que responsable du SI, j’appartiens à l’entité socle basée à Mont-Saint-Aignan qui met en place dans toute la France les outils permettant...

Recevez la newsletter Linkt !

Changer pour Linkt, ça m’intéresse !

Vous envisagez de changer d’opérateur télécom ?
Linkt vous accompagne dans votre réflexion et vous conseille :
Rencontrons-nous !
*Champ obligatoire
×

Contactez-nous !

*Champ obligatoire
×